Votre crédit d’impôt pour la transition énergétique en 2017, 2018 et 2019

Qu’il s’agisse de vos équipements de chauffage ou d’isolation thermique, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) permet de déduire de vos impôts 30% du montant des dépenses éligibles. Profitez-en tant qu’il en est encore temps !

Maintenu en 2017, légèrement restreint en 2018, le crédit d’impôt pour la transition énergétique devrait disparaître en 2019, remplacé par une prime. Raison de plus pour vous dépêcher d’en bénéficier.

Le CITE est un crédit d’impôt dont vous pouvez bénéficier dans le cadre de travaux d’économies d’énergie ou d’acquisition d’équipements permettant des économies d’énergie.

Les conditions pour bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique

Pour déduire de vos impôts 30% du montant de vos dépenses éligibles (hors main d’oeuvre, sauf exception), vous devez être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit du logement concerné, qui se doit d’être votre habitation principale, achevée depuis plus de 2 ans.

Les équipements et matériaux doivent être fournis par une entreprise et respecter des caractéristiques techniques et de performance. Les travaux doivent quant à eux être réalisés par une entreprise ou par son sous-traitant. Pour certains d’entre eux, l’entreprise doit être certifiée RGE (Reconnu Garent de l’Environnement).

Les principaux travaux éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique en 2017

  • Les chaudières à haute performance énergétique
  • Les chaudières à condensation
  • Les chaudières à micro-cogénération gaz
  • Les chaudières à granulés
  • Les poêles à bois, poêles à granulés et inserts
  • Les appareils de régulation de chauffage
  • Les chauffe-eaux solaires et thermodynamiques
  • Les pompes à chaleur air/eau et géothermiques
  • Le matériel d’isolation thermique des parois opaques (plancher, plafond, mur, toiture)
  • Le matériel d’isolation thermique des parois vitrées (fenêtre, porte-fenêtre, etc.)
  • Les volets isolants
  • Les portes d’entrée donnant sur l’extérieur
  • Le matériel de calorifugeage

Le montant maximum du crédit d’impôt pour la transition énergétique en 2017

Le montant des dépenses est plafonné à 8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et à 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 € par personne à charge (200 € par enfant en résidence alternée).

Ce qui devrait changer en 2018 et en 2019

En 2018, le dispositif restera inchangé dans sa grande majorité, mais évoluera pour les chaudières et concernera les équipements bois, biomassse, géothermie, pompe à chaleur, solaire thermique, raccordement aux réseaux de chaleur et chaudières à condensation.

En 2019, le crédit d’impôt pour la transition énergétique pourrait être remplacé par une prime, versée dès l’achèvement des travaux afin que les ménages n’aient pas à avancer les fonds. En revanche, le montant du dispositif pourrait être relevé à 2 000 €, voire 3 000 € pour les ménages modestes s’équipant d’une chaudière à biomasse.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s