Faites entrer la lumière avec un Bow-window

Vous rêvez de faire entrer la lumière et de profiter du spectacle de la nature, mais sans avoir  la possibilité ou les moyens de construire une véranda ? Qu’à cela ne tienne, le Bow-window est fait pour vous !

À la différence d’une simple fenêtre ou d’une baie vitrée, le Bow-window constitue une avancée en saillie vers l’extérieur. Également appelé oriel, fenêtre en baie ou encore fenêtre à encorbellement, il se compose de plusieurs pans vitrés. Ceux-ci peuvent former un demi-cercle, mais aussi un rectangle ou encore un polygone, autorisant toutes les fantaisies architecturales, des plus classiques aux plus modernes.

Le Bow-window se pose aussi bien au rez-de-chaussée qu’en étage pour gagner de précieux m2 et offrir une vue à nulle autre pareille sur l’extérieur. Modulable en taille et  profondeur, il laisse non seulement entrer un flot de lumière, mais ajoute beaucoup de cachet à la pièce. Côté matériaux, vous aurez le choix entre le PVC, l’acier, le fer forgé ou le bois.

Si on y installe souvent une banquette, le Bow-window peut également abriter un comptoir ou un bureau. Attention, son occultation demandera des stores ou des rideaux spécifiquement adaptés.

À noter : le Bow-window modifiant, entre autres, l’aspect de la façade, il vous faudra déposer une demande de permis de construire.

Crédit photos Turpin-Longueville – À partir de 3 000 € le mètre linéaire.

 

Ne partez pas sans vous abonner, un petit clic sur le bouton bleu et le tour est joué !

Publicités

Lumière en chambre

L’éclairage est essentiel dans une chambre. Mais comme on ne fait pas qu’y dormir, il doit être aussi multiple que les utilisations de cette pièce. Entre éclairage d’ambiance et éclairage localisé, suivez nos lumières !

Plein feu sur l’éclairage général

Pour s’habiller, travailler ou tout simplement y circuler, un éclairage général s’impose dans la chambre, mais sans pour autant éblouir. Exit donc les rangées de spots, encastrés ou non, à réserver plutôt au dressing (profitez en pour consulter notre article sur le sujet ).  Choisissez un plafonnier ou un lustre dont l’abat-jour tamisera joliment l’éclairage, sans pour autant être trop opaque. Préférez une lumière chaude qui créera une ambiance cosy : au-dessus de 4000 kelvins, c’est l’ambiance glaciale assurée.

Pratique, le variateur de lumière permet de moduler l’intensité de l’éclairage en fonction des moments de la journée et de vos besoins. Pensez également à placer deux interrupteurs va-et-vient, l’un près de la porte et l’autre à côté du lit, afin de ne pas avoir à vous relever pour éteindre la lumière.

L’éclairage du côté du chevet

Selon vos goûts et vos habitudes, vous pouvez opter pour des appliques murales ou des spots orientables. Dans ce cas, fixez-les au milieu du lit et non de chaque côté. Si vous préférez une jolie lampe posée sur la table de nuit, veillez à la placer à une hauteur inférieure à un mètre (pour ne pas être à la hauteur des yeux) et dotez-la d’un abat-jour suffisamment opaque pour ne pas diffuser la lumière dans toute la pièce. Si vous êtes un adepte de la lecture, la liseuse est un éclairage idéal, d’autant qu’elle permet même de lire sans déranger son conjoint.

Atmosphère, atmosphère

Pour créer l’ambiance, n’hésitez pas à multiplier les éclairages. Une simple guirlande lumineuse autour d’un miroir par exemple et la chambre aura une tout autre atmosphère.

 

Photo : Du bout du monde – http://dbdm.fr/